Waders, le dernier Français à habiller les pêcheurs

À l’instar d’un frigidaire ou d’un k-way, le waders est devenu le nom commun du ciré et de la cotte du pêcheur. Mais sait-on aujourd’hui que la marque est née à....

24/10/2012 à 09:53 par isabelleinnocenti

À l’instar d’un frigidaire ou d’un k-way, le waders est devenu le nom commun du ciré et de la cotte du pêcheur. Mais sait-on aujourdhui que la marque est née à Vire et quelle est toujours fabriquée contre vents et marées dans le Bocage Virois, à Etouvy plus précisément ?

T



out au bout de l’avenue de la gare, rue René Chatel à Vire,une enseigne à leffigie du manchot Waders témoigne encore du lieu où a été fondée lentreprise, en 1956. Celle-ci fut rachetée par Gilbert Cote en 1992, qui décida de déménager les ateliers en 1998 vers la petite zone artisanale dEtouvy, au Champ du Moulin…

. « Nous sommes les derniers à fabriquer des cirés et des vêtements de pluie sur le territoire français », souligne Gilbert Cote, avec autant de fierté que d’amertume.
. « Nous sommes les derniers à fabriquer des cirés et des vêtements de pluie sur le territoire français », souligne Gilbert Cote, avec autant de fierté que d’amertume.

Votre opinion

La campagne pour les élections départementales vous intéresse-t-elle ?
Chargement ... Chargement ...
Vidéo du moment

Vire sous un autre angle, à découvrir sans modération.

Revue de web

    fournis par Google