Waders, le dernier Français à habiller les pêcheurs

À l’instar d’un frigidaire ou d’un k-way, le waders est devenu le nom commun du ciré et de la cotte du pêcheur. Mais sait-on aujourd’hui que la marque est née à....

Dernière mise à jour : 24/10/2012 à 09:53

À l’instar d’un frigidaire ou d’un k-way, le waders est devenu le nom commun du ciré et de la cotte du pêcheur. Mais sait-on aujourdhui que la marque est née à Vire et quelle est toujours fabriquée contre vents et marées dans le Bocage Virois, à Etouvy plus précisément ?

T



out au bout de l’avenue de la gare, rue René Chatel à Vire,une enseigne à leffigie du manchot Waders témoigne encore du lieu où a été fondée lentreprise, en 1956. Celle-ci fut rachetée par Gilbert Cote en 1992, qui décida de déménager les ateliers en 1998 vers la petite zone artisanale dEtouvy, au Champ du Moulin…

. « Nous sommes les derniers à fabriquer des cirés et des vêtements de pluie sur le territoire français », souligne Gilbert Cote, avec autant de fierté que d’amertume.
. « Nous sommes les derniers à fabriquer des cirés et des vêtements de pluie sur le territoire français », souligne Gilbert Cote, avec autant de fierté que d’amertume.

Votre opinion

Trouvez-vous qu'il y a suffisamment d'animations à Vire cet été ?
Chargement ... Chargement ...

Revue de web

    fournis par Google